Organisation générale

Débit : 155,520 Mbit/s

Débit pour 1 octet = 64 kbit/s

2430 octets par trame de 125 ms.

Trame STM-1

Charge utile = 150,336 Mbit/s

Octets du SOH

 NU & X = inutilisés généralement 10101010

La SDH est caractérisée par un ensemble d'octets venant s'ajouter sur la charge utile transportée : les octets de surdébit :

Limite des couches RS, MS, VC

Client et serveurs

Lors de la traversé d'une couche serveur, les entités ne sont pas modifiées.

Les octets de surdébit

RSOH

Octets duRSOH

  • A1, A2 : les 6 octets constituent le mot de verrouillage de trame
  • J0/C1 : Trace pour la section de régénération
  • B1 : Surveillance de la qualité sur la section de régénération (BIP-8)
  • E1 : voies de service omnibus (Parole)
  • F1 : voies de service ou de données pour l'utilisateur
  • D1, D2, D3 : canaux de données pour la section de régénération. Data Communication Channel (DCC)
  • X : non utilisé

    MSOH

    Octets du MSOH

  • B2 : Surveillance de la qualité sur la section de multiplexage (BIP-24)
  • K1, K2 : deux octets servant au protocole lors des protections MSP.
  • D4,..., D12 : Canaux de données pour la section de multiplexage.
  • S1 : indication de la qualité de la synchronisation
  • M1 : Résultat du comptage B2 renvoyé au départ de la section de multiplexage

    POH VC-4 et VC-3

  • J1 : Trace du conduit
  • B3 : Surveillance de la qualité du conduit
  • C2 : Structure de la charge utile véhiculée
  • G1 : Renvoie à la source l'état du conduit reçu
  • F2 : Canal utilisateur du conduit
  • H4 : Indication de multitrame TU12
  • F3 : Comme F2
  • K3 : APS du conduit
  • N1 : Usage futur

    POH du VC12

    V5 :

    J2 : trace du conduit VC-12

    N2 : réservé à l 'opérateur

    K4 : protection APS du conduit.


    Les conteneurs virtuels

    Tout signal à transporter est placé dans un conteneur de taille fixe C-n (n=1, 2, 3 ou 4)

    conteneurs

    Ce conteneur est enrichit d'un surdébit POH. Le POH est créé au départ du signal dans le réseau. Il est extrait à l'extrémité finale du parcours et contient les caractéristiques du signal.

    L'ensemble forme un conteneur virtuel : C-n + POH = VC-n

    Les VC-n sont placés dans la trame STM-N avec un système de repérage par pointeur

    les interfaces utilisées sont celle de la PDH :

    Les VC d'ordre inférieur sont multiplexés dans un VC-4

    Un VC-4 peut contenir des VCs de différentes tailles

    A ces conteneurs virtuels, on ajoute un pointeur localisant le début du conteneur dans la trame : TU-12, TU-3, AU-4

    La structure de multiplexage

    Structure de multiplexage

    Exemples de strucure pour un VC-4 :

    VC-4 structure

    VC-4 structure en VC-3

    Les pointeurs

    Pour pallier les glissements en cas de non synchronisme, la SDH utilise un système de pointage avec un mécanisme de justification positive-nulle-négative.

    Pointage

    Structure du pointeur

    Pointeurs

    La justification

    Justification positive

    Justification negative

    Justification positive

    Justification négative

    Les autres pointeurs

    Même principe pour les autres conteneurs virtuels

    Les trames STM-n

    Trame STM-n

    N = 1, 4, 16, 64

    Débit : N x 155, 520 Mbit/s

    Trame STM-4

    L'entête SOH contient 4 fois plus d'octet. La première ligne n'est pas embrouillée

    Trame STM-4

    << - - - Table des matières - - - >>

  • Copyleft © 2017 - www.epinard.free.fr/SDH/