[raraavis] D'abord, il faut avoir la carte PCMCIA ad-hoc sinon, on voit ça :

Le materiel de test est le suivant :

Carte PCMCIA

Si on a la carte PCMCIA Sagem WPCB-128G, ça peut donner ça :

La carte est une carte spéciale pour le SAGEM F@st 3302. La c-box la reconnaît automatiquement et active normalement le Wi-Fi. La diode Wifi s'allume sur la face avant de la passerelle.

Clef Wi-fi

La clef est une Sagem XG-703A. La puce est une Globespan Virata. On peut la contrôler en utilisant ndiswrapper. Ce projet cherche à utiliser les drivers de Windows sur un système Linux. Je n'ai pas utilisé le driver du kit d'installation parce que le Globespan Virata est géré par un driver fourni sur le site de ndiswrapper. Le wiki de NDISwrapper incite à utiliser les drivers spéciaux et non ceux fournis sur CD-Rom avec le materiel.

Finalement, ça marche facilement. Je trouve pourtant que cette clef chauffe beaucoup.

Carte PCI Wi-fi

Finalement, j'utilise une carte PCI Belkin. Elle tourne avec une puce Ralink RT2500 dont le driver est libre (d'ailleur en partie développé par le fondeur lui-même). La méthode est decrite par un utilisateur.

Chiffrage

On peut chiffrer la transmission selon la méthode WEP ou WPA.

NOTA : j'ai un jour débranché la clef wifi alors que le réseau fonctionnait. Le noyau a paniqué (Kernel Panic !). Donc méfiance. Je soupçonne ndiswrapper.

NOTA2 : Il semble qu'il existe aussi des clefs Sagem avec une autre puce (prism2). J'ai essayé avec le driver libre que l'on peut trouver chezGabs. Ca ne marche pas.

NOTA3 : j'ai enlevé la carte Wifi de la cbox. La cbox continue à fonctionner mais pas complettement : la connexion marche mais d'autres fonction sont bloquées, en particulier le relai DNS. Du coup, je ne peux plus me connecter que sur les sites que j'ai vu peu avant, grace à mon cache de DNS, DNSmasq. Une solution pour cela est de rajouter à ma configuration réseau (dans /etc/resolv.conf) un des DNS de Cégetel (217.19.192.132 par exemple).

www.epinard.free.fr/raraavis le 8 August 2020.